eFlore : déjà un million de pages vues en 2016 ! Merci aux telabotanistes pour leurs contributions

L'année 2016 a commencé sur les chapeaux de roues dans le monde de la botanique !

L’année 2016 a commencé sur les chapeaux de roues dans le monde de la botanique ! Vous êtes actifs et on s’en réjouit. Depuis le premier janvier, pas moins d’un million de pages web de l’encyclopédie de la botanique « eFlore » ont été consultées. Nous souhaitons donc dire merci aux quelques 186 000 personnes qui nous ont fait confiance depuis ce début d’année pour chercher des informations sur les plantes qui nous entourent.

eFlore est une formidable compilation de connaissances centrées sur les plantes de vos régions (France métropolitaine, Antilles Françaises, Afrique du nord, Afrique tropicale). Vous pouvez trouver, entre autres, des descriptions de plantes, des informations sur leurs répartitions, leurs écologies, leurs usages, leurs nomenclatures, des illustrations de leurs organes, etc.

Taraxacum sp. par M. Hertogen (CC by SA)
Taraxacum sp. par M. Hertogen (CC by SA)

Nous souhaitons surtout dire un immense merci à tous les membres du réseau qui contribuent chaque jour à améliorer la connaissance sur la flore. Car, si nous avons la possibilité de vous fournir autant d’informations concernant les plantes de vos régions c’est surtout grâce à l’ensemble du réseau des botanistes, experts comme amateur, qui chaque jour partagent avec vous leurs temps, leurs savoirs et leurs passions de la botanique. Cependant il reste un très grand nombre d’informations à compléter et il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux.

Le réseau Tela Botanica est aujourd’hui constitué de plus de 29 000 botanistes, de tous niveaux et chacun d’eux a la possibilité de contribuer au réseau.

Sur eFlore, chaque rubrique (description, usages, écologie, …) peut être complétée, corrigée, amandée par les membres du réseau Tela Botanica (à la façon de Wikipedia). Si vous ne vous sentez pas capable de rédiger du contenu pour eFlore, vous pourrez toujours jouer un rôle en relisant, vérifiant ou même en vulgarisant les informations pour la création de fiche SmartFlore.

Centaurea aspera par M. Benezech (CC by SA)
Centaurea aspera par M. Benezech (CC by SA)

Par ailleurs, en transmettant vos données d’observations, vous participez à la constitution de cartes de répartitions disponibles sur eFlore. Chaque observation a donc son importance, même celles concernant les plantes les plus communes.
Si vous débutez en botanique, plusieurs programmes peuvent vous permettre d’apprendre à reconnaître quelques espèces et vous donner la possibilité de commencer à contribuer. Les programmes tels que Sauvages de ma rue, les Missions espèces et l’Observatoire des Messicoles (qui aura prochainement son guide) sont autant d’exemple qui vous donneront des outils pour vous mettre le pied à l’étrier.

En plus, si vous joignez des images à vos observations, vous pourrez avoir confirmation de vos identifications grâce à l’outil IdentiPlante (et vous pourrez même aider d’autres botanistes à identifier leurs plantes).
Une fois vos observations correctement identifiées, vos photos seront répertoriées dans les illustrations des espèces sur eFlore. Notre outil PictoFlora vous permettra de voter pour les photos les plus pertinentes à mettre en tête de file sur eFlore et SmartFlore.

Acer monspessulanum par M. Benezech (CC by SA)
Acer monspessulanum par M. Benezech (CC by SA)

Dans une autre mesure, d’autres programmes vous permettront de vous impliquer et participer à la connaissance de la botanique. Par exemple, l’Observatoire des Saisons vous proposera de vous questionner sur la phénologie des plantes (observation de différents stades de croissances au cours de l’année). En intégrant Les Herbonautes, vous aurez l’occasion de vous plonger dans les collections patrimoniales des grands herbiers Français.

En septembre un MOOC vous proposera de vous initier à l’univers des plantes à travers des jeux, tel que The PlantGame. Vous vous familiariserez avec plusieurs outils à votre disposition pour reconnaître les plantes et contribuer à la connaissance botanique.

Parmi l’ensemble de ces possibilités, nous sommes persuadés que vous pourrez trouver votre bonheur.

Nous vous remercions donc tous pour votre confiance et votre participation qui nous motive chaque jour à faire notre possible pour vous proposer des améliorations aux outils existants, des nouveaux outils et vous accompagner pour connaître et faire connaître la botanique.

Pierre Cellier et l’équipe Tela Botanica

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *