Cahier de vacances #3 Herbes Folles

C'est l'heure pour le 3ème cahier de vacances Herbes Folles de se dévoiler ! Cette semaine, intéressons-nous à la perception des herbes folles et aux services qu'elles peuvent nous rendre. Vous en apprendrez aussi davantage sur les belles des moissons et l'urgence de les protéger.
Une Cahier de vac (1)

Vidéos du MOOC Herbes Folles : Des herbes pas si mauvaises

La présence des herbes folles a été diversement appréciée au cours des siècles. D’abord indésirables tant dans les cultures qu’en milieu urbain, elles semblent bénéficier ces dernières années d’un retour en grâce. Dans ces  vidéos, vous découvrirez l’évolution de la perception des adventices à travers le temps et les raisons pour lesquelles on souhaite à présent les préserver. Nous nous interresserons aussi de plus près aux plantes messicoles, les habitantes des cultures.

Des herbes pas si mauvaises

Les belles des moissons, les messicoles

Testez vos connaissances avec nos mots-croisés !

5

Avez-vous bien cerné les notions abordées dans les deux vidéos du MOOC ? Testez vos connaissances avec ce mot-croisé ! Pour jouer, cliquez sur une case : une fenêtre s’ouvre avec la définition du mot à trouver. Attention à bien mettre les accents et les mots composés sans espace pour que vos mots soient validés !
Vous pouvez vérifier vos réponses au fur et à mesure en cliquant sur l’icône .

Faire le mot-croisé en plein écran
Voir les réponses

Photo de fond du mot-croisé : Papaver rhoeas L. par Dominique Remaud CC BY-SA

Ressources pour approfondir

6

Activité

7

Testez vos connaissances avec ce mini quiz du MOOC Herbes Folles.

Des jeux pour la fin !

8

Retrouvez le nom commun des herbes folles en devinant les lettres qui le composent dans ce jeu du pendu !

Solution et fiches espèces du MOOC

Voici les noms d’herbes folles à trouver dans l’ordre du jeu et les fiches espèces du MOOC pour mieux les connaitre :

4 commentaires

  1. Merci pour ces éléments de formation qui nous permettent d’approfondir nos connaissances dans ce que j’appelle la naturologie car je suis convaincu que mieux connaitre cette nature c’est nous permettre de mieux la protéger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *