Cahier de vacances 2021 #3 : En route vers la ville

Dans ce troisième cahier de vacances 2021, partez à la découverte des plantes urbaines au travers de vidéos, de ressources en lignes, d'activités et de jeux pour vous tester.
Introsoutros Cahiers de vacances(2)

Les plantes de milieu urbain

Dans ce troisième cahier de vacances, nous allons nous intéresser aux plantes présentes en milieu urbain. Dans cette vidéo réalisée par Julie et Camille, volontaires en service civique à Tela Botanica, vous pourrez découvrir quelles sont les plantes que l’on retrouve fréquemment dans ce milieu ainsi que leurs caractéristiques et les adaptations nécessaires à la survie dans ce milieu hostile pour la flore.

Vidéo 1 : Les plantes urbaines, concepts et enjeux

Voir la vidéo sur YouTube.
Cliquer ici pour télécharger le script de la vidéo.

Ressources pour approfondir le sujet

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la flore urbaine, voici quelques ressources complémentaires qui pourraient vous intéresser :

Testez-vous avec des mots-croisés

Avez-vous bien retenu les notions et le vocabulaire abordés dans les vidéos et les articles ? Pour le vérifier, tentez de découvrir tous les mots de ces mots-croisés ! Pour jouer, cliquez sur une case : une fenêtre s’ouvre avec la définition du mot à trouver. Attention, mettez bien les accents pour que vos mots soient validés.

Vous pouvez vérifier vos réponses au fur et à mesure en cliquant sur l’icône bleu représentant un carré coché.

Cliquez ici pour jouer en plein écran.
Voir la réponse
Photo de fond : Dactylis glomerata L. par Jean Claude Estatico, CC BY-SA

Le saviez-vous ?

Des inscriptions intrigantes...
En 2019 les habitants de Toulouse ont vu apparaitre des inscriptions intrigantes, réalisées à la craie, sur les murs et trottoirs de la ville. Il s'agissait en fait d'un botaniste qui écrivait le nom des plantes sauvages urbaines pour les mettre en lumière et intéresser les citoyens à la flore urbaine ! L'idée a depuis été reprise de nombreuses fois.

Focus sur 4 plantes urbaines

Dans le cadre de ce troisième cahier de vacances, apprenez-en plus ces 4 plantes urbaines !

Bandeau Actu
  • La pariétaire de Judée, Parietaria judaica L. Voir sa fiche eFlore
    Plante de 20 à 40 cm de haut de la famille des Urticacées, elle possède des tiges rougeâtres et des feuille ovales légèrement luisante. Ses fleurs verdâtres sont de très petite taille et l’ensemble de la plante est couvert de fins poils.
  • La cymbalaire des murailles, Cymbalaria muralis G.Gaertn., B.Mey. & Scherb. Voir sa fiche eFlore
    De la famille des Plantaginacées, cette plante de 30 cm maximum a des tiges filiformes, couchées, pendantes ou rampantes. Les feuilles sont luisantes et les petites fleurs (1 cm) sont formées de pétales violets et d’une gorge jaune.
  • Le nombril de Vénus, Umbilicus horizontalis (Guss.) DC. Voir sa fiche eFlore
    Cette plante doit son nom au petit creux présent au centre de la feuille. On la distingue aussi à ses inflorescences de 20 à 40 cm, composées de petites clochettes blanchâtres poussant en grappe le long de la tige.
  • La vergerette du Canada, Erigeron canadensis L. Voir sa fiche eFlore
    Cette plante de 30 à 80 cm a des feuilles pubescentes, étroitement lancéolées et des tiges poilues. Ses inflorescences sont sous forme de grandes grappes de tout petits capitules blanc terne.

Ressources complémentaires

Si vous souhaitez en apprendre plus sur ces espèces et mieux les identifier, voici quelques ressources complémentaires :

Jouez à The Plant Game

Pour vous entraîner à reconnaître les plantes urbaines, rendez-vous sur les 2 jeux The Plant Game Sauvages de ma rue. Pour découvrir le jeu, rendez-vous sur cet article (également ci-dessous).

Le saviez-vous ?

Zoom sur la vergerette du Canada
Originaire d'Amérique centrale et du nord, elle s'est naturalisée en Europe et est très courante voire localement invasive. Ses feuilles ont un petit goût poivré et épicé, on peut donc l'utiliser pour aromatiser des plats !

Attention : Nous vous rappelons que la cueillette sauvage comporte des risques. Il est indispensable d'être certain de l'identification avant de consommer une plante.

Sauvages de ma rue

Passons maintenant à l’action ! Dans cette nouvelle vidéo, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le programme de sciences participatives Sauvages de ma rue, un projet à la fois pédagogique animé par l’association Tela Botanica et un projet scientifique du laboratoire CESCO du MNHN. Il fait parti du programme Vigie-Nature.

Vidéo 2 : Le programme Sauvages de ma rue

Voir la vidéo sur YouTube.
Cliquer ici pour télécharger le script de la vidéo.

Vous désirez en savoir plus ?

Pour en savoir plus sur Sauvages de ma rue et rester au courant des actualités du programme, voici quelques liens qui pourront vous être utiles :

Testez vos connaissances sur le programme Sauvages de ma rue

Avez-vous bien retenu les notions et le protocole pour participer au programme Sauvages de ma rue ? Pour le vérifier, répondez correctement au QCM suivant ! Pour jouer, cliquez sur « OK » et choisissez la ou les bonnes réponses. Valider vos réponses en cliquant sur l’icône représentant un carré coché en bas à droite.

Jouer en plein écran
Photo de fond : Sortie Sauvage de ma rue, CC BY-SA, Tela Botanica

Voir les bonnes réponses du QCM ici !

Quand peut-on participer à Sauvages de ma rue ?
Toute l’année.

Qui peut participer à Sauvages de ma rue ?
Tout le monde.

Où doit-on observer des plantes pour Sauvages de ma rue ?
Dans les brèches urbaines (trottoirs, murs, etc.).

Le saviez-vous ?

Il existe d'autres programmes de sciences participatives en milieu urbain.
Les programmes sTREEts et Lichen Go vous proposent d'observer respectivement les pieds d'arbres en ville et les lichens de toutes les régions de France métropolitaine. Ils font partie d'un programme plus large appelé "Auprès de mon arbre".

À vous de jouer !

logo_sdmr

Pour la fin de ce troisième cahier de vacances 2021, nous vous proposons de participer au programme Sauvages de ma rue en allant explorer les rues ! Grâce aux ressources situées plus haut dans cet article, vous pourrez prendre connaissance du protocole du programme et recueillir des observations. Pour les saisir, rendez-vous sur l’espace projet du programme.

Vous n’avez pas le temps de participer au programme pour l’instant ? Vous pouvez poster sur Facebook, Twitter et Instagram les photos de plantes urbaines que vous avez croisées sur le chemin des vacances ou près de chez vous avec le hashtag #CahiersTela2021 ou nous les envoyer par mail à cahiersvacances2021@tela-botanica.org.

Les plus belles photos seront reprises dans une valorisation en images pour l’article de fin des Cahiers de vacances 2021.

Bandeau Actu(7)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *